Percée dans la maladie de Parkinson : Un complément alimentaire, riche en L-dopa, neuro-protecteur, et sans effets secondaires

Poudre Verte Vicia Faba - Percée dans la maladie de Parkinson : Un complément alimentaire, riche en L-dopa, neuro-protecteur, et sans effets secondaires

Finalement! Une équipe européenne spécialisée dans les maladies neurodégénératives a publié des études précliniques et cliniques sur un complément alimentaire d’origine végétale naturelle pour lutter contre la maladie de Parkison. Le complément alimentaire a déjà été lancé sur le marché sous le nom d’Atremoplus.
Les résultats exceptionnels des études démontrent des améliorations significatives des symptômes de la maladie de Parkinson. Aucun effet secondaire indésirable n’a été observé au cours de l’essai clinique. Les études révèlent également un potentiel neuroprotecteur robuste qui pourrait aider dans le domaine de la prévention et favoriser le ralentissement de la progression de la maladie. Les inhibiteurs présents naturellement dans le complément alimentaire contribuent à réguler et à ralentir la transformation de la L-dopa lui permettant de traverser la barrière hémato-encéphalique.

Une solution végétale naturelle sans effets secondaires

L’équipe d’experts scientifiques européens pour les maladies neurodégénératives travaille au développement depuis plus d’une décennie avec pour objectif d’élaborer une solution naturelle pour lutter contre la maladie de Parkinson apportant un soulagement significatif des symptômes et en plus une action neuroprotectrice aidant à ralentir la progression de la maladie, principalement absente à ce jour dans la prise en charge des patients parkinsoniens.

L’équipe s’est efforcée de fournir un complément alimentaire, riche en L-dopa d’origine végétale naturelle et très bien toléré. L’analyse nutritionnelle (*voir liste ci-dessous) montre qu’une extraction complexe et douce des principes actifs permet la préservation de la L-dopa (21mg/g) et de la Vit. E d’origine naturelle à la posologie journalière recommandée. En outre, le complément alimentaire contient également une multitude d’éléments bio-fonctionnels hautement bénéfiques à l’état de traces tels que des vitamines, des acides gras oméga 3, des minéraux, des polyphénols, des acides aminés.
Cet ensemble de composants naturels a démontré d’excellents résultats dans les études permettant une action à la fois dans le soulagement des symptômes de la maladie de Parkinson mais également en favorisant la partie neuroprotectrice pour ralentir la progression de la maladie. Le produit étant très bien toléré, une véritable stratégie de prévention peut également être ciblée.

Etude clinique et domaines d’application possibles du complément alimentaire

Pour l’étude clinique, les participants ont été divisés en deux groupes : d’une part, les patients parkinsoniens avec des traitements au long cours avec des médicaments antiparkinsoniens conventionnels ; d’autre part, les patients parkinsoniens qui n’avaient jamais été traités avec des médicaments antiparkinsoniens.

L’étude clinique a révélé cinq bénéfices significatifs du complément alimentaire :

  • L’augmentation significative du taux de dopamine dans l’organisme grâce à sa concentration naturelle en L-DOPA (normalisé : 21mg/g).
  • La durée des effets dure jusqu’à 12 heures après la prise.
  • Tolérance du produit : 100% des participants à l’étude clinique ont bien toléré le produit sans aucun effet secondaire indésirable.
  • L’augmentation significative de la norépinéphrine, qui joue un rôle crucial dans la régulation de l’humeur.
  • Réduction possible des doses d’antiparkinsoniens.

Une prise de 5g du produit augmente les niveaux de dopamine d’au moins 200% en 30-60 minutes, avec une durée d’action allant jusqu’à 12 heures, en même temps améliore les symptômes cardinaux de la maladie de Parkinson : bradykinésie (mouvements lents) , tremblements et hypertonie (rigidité).

Compte tenu de l’efficacité du complément alimentaire et des résultats positifs, les auteurs de l’étude clinique suggèrent que ce complément alimentaire d’origine végétale naturelle serait une solution pour :

  • Réduire le phénomène de « Wearing off » ou « détérioration de la fin de dose » (observé principalement dans les phases intermédiaires et avancées).
  • Réduire la dyskinésie (phases intermédiaires et avancées).
  • Contribuer à potentialiser l’effet thérapeutique des médicaments antiparkinsoniens classiques et retarder le phénomène de « manque de réponse » par l’aspect neuroprotecteur (de la phase initiale à la phase avancée de la maladie).
  • Dans le même temps, réduire les effets secondaires indésirables à court et à long terme des médicaments antiparkinsoniens classiques (de la phase initiale à la phase avancée de la maladie).

L’étude révèle que la co-administration du complément alimentaire avec des médicaments antiparkinsoniens a permis une réduction des doses des traitements conventionnels de 25 à 50%, avec des effets cliniques avantageux et une réduction des effets secondaires indésirables de ces médicaments.

Par conséquent, ce complément alimentaire pourrait être utile pour toutes les phases de la maladie de Parkinson (initiale, intermédiaire et avancée) y compris pour les patients présentant des réactions indésirables sévères aux traitements anti-parkinsoniens classiques susceptibles de bénéficier du complément alimentaire ainsi que ceux qui tolèrent mieux les produits naturels. en général.

Protection sélective des neurones dopaminergiques

Des études précliniques ont démontré un fort potentiel de protection des neurones dopaminergiques, ce qui favorise le ralentissement de la progression de la maladie. Cette qualité neuroprotectrice du complément alimentaire, associée à son excellente tolérance sans effets secondaires, laisse penser que le produit a un excellent profil également pour son utilisation dans la prévention de la maladie. Il a été démontré que les principes actifs contenus dans le produit peuvent protéger sélectivement les neurones dopaminergiques. Cette caractéristique du produit pourrait en effet être une clé dans toutes les phases de la maladie de Parkinson et contribuer à préserver les neurones dopaminergiques restants et donc ralentir le processus de dégénérescence.

Le complément alimentaire Atremoplus a déjà été lancé sur le marché

Les conclusions de ces études scientifiques suggèrent que le complément alimentaire, qui est déjà en vente sur internet, pourrait contribuer à améliorer significativement la qualité de vie des patients, considérant que les patients ont besoin de solutions et de résultats efficaces dès maintenant en raison de leurs situations souvent souvent dramatique.

Serait-ce une fois de plus la nature qui nous ouvrirait des voies de solutions complémentaires en nous offrant des avancées significatives pour une meilleure qualité de vie des personnes concernées par cette terrible maladie ?

En tout cas, il est passionnant de constater que la recherche vise à nouveau le développement de produits naturels, même si les composés de la nature ne sont pas brevetables et que par conséquent, les bénéfices potentiels sont mineurs par rapport aux molécules synthétiques…

Effets maintenus des effets du complément alimentaire dans le temps

Pour produire de la dopamine, le corps a besoin de son précurseur, la L-dopa. Si le corps ne peut pas produire suffisamment de dopamine parce qu’un trop grand nombre de ses neurones dopaminergiques sont détruits (voir ci-dessous la pathogenèse de la maladie de Parkinson*), alors le traitement standard est la prescription de médicaments synthétiques L-Dopa. Cette prise en charge fonctionne assez bien pour la majorité des patients pendant la phase initiale de la maladie, 3 à 5 ans en moyenne. Après cette phase, les médicaments ont souvent des effets réduits, provoquant des « problèmes de marche/arrêt » et des « gels » chez les patients qui se caractérisent par un blocage involontaire des mouvements. Il est fréquemment observé que les effets indésirables augmentent avec l’augmentation progressive de la posologie des médicaments. Un autre symptôme très invalidant qui apparaît régulièrement à ce stade plus avancé de la maladie est la dyskinésie, caractérisée par des mouvements involontaires.

Le complément alimentaire, avec ses qualités neuroprotectrices, pourrait en effet contribuer à ce que les patients ne soient plus obligés d’assister impuissants à ce déclin plus ou moins rapide et lutter contre le mauvais moral par de nouvelles perspectives. Cela pourrait être une clé pour les personnes atteintes de la MP pour les aider à se mobiliser et à lutter contre la maladie car la dopamine joue également un rôle crucial dans la motivation. Le manque de dopamine peut provoquer une tristesse et une dépression observées chez près de 30% des patients confrontés à la maladie de Parkinson et le complément alimentaire pourrait lutter efficacement contre ce phénomène.

Le complément alimentaire Atremoplus a déjà été lancé sur le marché

Les conclusions de ces études scientifiques suggèrent que le complément alimentaire, qui est déjà en vente sur internet, pourrait contribuer à améliorer significativement la qualité de vie des patients, considérant que les patients ont besoin de solutions et de résultats efficaces dès maintenant en raison de leurs situations souvent souvent dramatique.

Serait-ce une fois de plus la nature qui nous ouvrirait des voies de solutions complémentaires en nous offrant des avancées significatives pour une meilleure qualité de vie des personnes concernées par cette terrible maladie ?

En tout cas, il est passionnant de constater que la recherche vise à nouveau le développement de produits naturels, même si les composés de la nature ne sont pas brevetables et que par conséquent, les bénéfices potentiels sont mineurs par rapport aux molécules synthétiques…

Mieux vivre Parkinson

* Liste des composants analyse nutritionnelle : acides gras oméga-3 (acide alpha-linolénique), protéines (albumine, gluténine, tyramine), vitamines (vitamine A, vitamine C, vitamine E, vitamines B1, B2, B3, B5, B6, B9), acides aminés essentiels ( acide aspartique, sérine, tyrosine, phénylalanine, cystéine et histidine), minéraux (manganèse, magnésium, phosphore, fer, zinc, cuivre, potassium, calcium, sodium et sélénium) et facteurs (bêta-carotènes, quercétines, kaempférol, lécithines, lectines , saponines, inhibiteur d’alpha-amylase, alpha-galactosidase et acide phytique).

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ/AVERTISSEMENT: AVERTISSEMENT:
Ce blog est strictement un blog d’actualités et d’informations sur la maladie de Parkinson. Il n’est pas destiné à fournir des conseils médicaux, un diagnostic ou un traitement. Tout le contenu de ce blog n’est PAS destiné à remplacer un avis médical professionnel, un diagnostic ou un traitement. Nous invitons les lecteurs de ce blog à demander l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié pour toute question que vous pourriez avoir concernant une condition médicale. Ne négligez jamais un avis médical professionnel ou ne tardez pas à le demander à cause de quelque chose que vous avez lu sur ce site Web.

Des articles scientifiques sur ce produit naturel sont publiés et accessibles sur les sites des revues scientifiques suivantes : « Journal de médecine génomique et de pharmacogénomique » ; « Journal des sciences de la nutrition et de l’alimentation » ; « Biochimie clinique et médicale » ; « Médecine Prédictive, Préventive et Personnalisée & Diagnostic Moléculaire » ; « Journal de recherche exploratoire en pharmacologie » ; « Journal international des sciences moléculaires » ; « Conception pharmaceutique actuelle ».

* Origines de la maladie de Parkinson

La maladie de Parkinson a ses racines dans la dégénérescence progressive des neurones dopaminergiques. Les principaux symptômes sont bien connus : raideur, tremblements, mouvements lents et dépression. De plus, il existe une multitude d’autres symptômes qui rendent cette maladie extraordinairement invalidante et pénible à vivre au quotidien. C’est physiquement, psychologiquement et socialement épuisant pour les patients ainsi que pour les familles et les soignants.

Les neurones dopaminergiques reçoivent la L-dopa et la transforment en dopamine . Ce processus est possible tant qu’il y a suffisamment de neurones dopaminergiques pour assurer la capacité de synthèse, de stockage et de libération progressive de la dopamine. La dopamine est un neurotransmetteur qui joue un rôle modulateur clé dans une multitude de fonctions psychomotrices. Il intervient dans la coordination des mouvements, l’apprentissage, la motivation et le processus de récompense, et d’autres fonctions essentielles. Les neurones dopaminergiques diminuent naturellement et progressivement avec l’âge dans toutes les populations. Cependant, chez les personnes atteintes de la maladie de Parkinson, cette dégénérescence survient plus rapidement. Le phénomène héréditaire semble jouer un rôle mineur (environ 10%). De plus, même si elle n’est pas encore totalement connue, l’exposition aux agents toxiques (pesticides, toxines, additifs, et autres) et à la pollution en général, associée à des habitudes alimentaires inappropriées et à un mode de vie sédentaire, semble jouer un rôle important dans le développement de la maladie. Lorsque la perte de ces neurones dopaminergiques atteint le seuil critique de 60 à 80 %, les symptômes connus de cette maladie apparaissent progressivement.
Le complément alimentaire peut jouer un rôle intéressant pour diminuer le risque de survenue et aussi aider ceux qui sont touchés par la maladie de Parkinson.

21 commentaires

    • Bonjour, et merci pour votre message et désolé pour notre réponse tardive. Pour toute question concernant le complément alimentaire Atremoplus, merci de regarder directement sur leur site: https://atremoplus.com/fr/*
      Cordialement Equipe MieuxVivreParkinson

    • Bonjour, et merci pour votre message et désolé pour notre réponse tardive. Pour toute question concernant le complément alimentaire Atremoplus, merci de regarder directement sur leur site: https://atremoplus.com/fr/*
      Cordialement Equipe MieuxVivreParkinson

    • Bonjour Claude, merci pour votre message et désolé pour notre réponse tardive. Pour toute question concernant le complément alimentaire Atremoplus, merci de regarder directement sur leur site: https://atremoplus.com/fr/*
      Cordialement Equipe MieuxVivreParkinson

    • Bonjour Claude, et merci pour votre message et désolé pour notre réponse tardive. Pour toute question concernant le complément alimentaire Atremoplus, merci de regarder directement sur leur site: https://atremoplus.com/fr/*
      Cordialement Equipe MieuxVivreParkinson

    • Bonjour Robert, merci pour votre message et désolé pour notre réponse tardive. Pour toute question concernant le complément alimentaire Atremoplus, merci de regarder directement sur leur site: https://atremoplus.com/fr/*
      Cordialement Equipe MieuxVivreParkinson

  1. Article intéressant mais on nous annonce toujours tellement de médicaments miracles depuis ces dernières années sans que rien n’apparaisse dans notre quotidien…Pourtant on a envie d’y croire pour soulager notre quotidien et continuer à nous battre pour assurer une vie supportable et moins dégradée ( et dégradante) à nos proches.
    Auprès de qui peut on se procurer ce complément alimentaire (car sur internet on trouve souvent des produits douteux) et à quel prix ? Si ce complément alimentaire apporte vraiment un plus par rapport au traitement courant, une prise en charge par la sécurité sociale et (ou) les mutuelles est elle envisageable?
    Mon mari a la maladie de Parkinson depuis 16 ans et les médicaments qu’il prend ne font plus autant d’effet.

    • Bonjour Régine, merci pour votre message et désolé pour notre réponse tardive.
      Nous avons commenté cette étude scientifique intéressante, car justement, il y a beaucoup de personnes qui souffrent de cette maladie et qui sont sont a court de solutions. Leur quotidien, ainsi que celui de leurs proches est souvent très difficile.
      L’assurance maladie et les mutuelles ne prennent pas en charge les compléments alimentaires en générale.
      Pour toute question relatif au produit, nous ne sommes pas en mesure de répondre. Merci de prendre contact directement avec Atremoplus. Contact@atremoplus.com
      Nous vous souhaitons beaucoup de courage!
      Cordialement l’Equipe

  2. Bonjour,
    Ma maman est atteinte de cette maladie. Et je souhaiterais en savoir plus sur ce nouveau traitement
    Cordialement

  3. Je suis atteinte de Parkinson depuis 10ans et sa devient très pénible à vivre votre médicament m intéresse merci

Laisser un commentaire

Suivez nous

Partager sur facebook
Partager sur twitter

Bulletin

Ce contenu peut être important pour les personnes à la recherche d’informations et de solutions. S’il vous plaît partagez-le!
Si cet article vous a plu et que vous souhaitez recevoir plus d’informations sur Vicia-Faba, inscrivez-vous à notre newsletter ! Merci!

Avertissement
Veuillez noter que ce blog commente les études scientifiques de manière générale.
Pour toute question d’ordre médical, veuillez contacter votre professionnel de la santé.