Registres médicaux sur la constipation précédant la maladie de Parkinson: Une étude cas-témoin

OBJECTIF:

La maladie de Parkinson peut affecter le système nerveux autonome et ainsi causer de la constipation. Cependant, peu d’études ont exploré la constipation précédant l’apparition motrice de la maladie de Parkinson. Nous avons étudié la constipation précédant la maladie de Parkinson à l’aide d’un plan d’étude cas-témoins obtenus d’un échantillon de la population.

METHODES:

En utilisant le système de couplage des dossiers médicaux du Projet d’épidémiologie de Rochester, nous avons identifié 196 sujets qui ont développé la maladie de Parkinson dans le comté d’Olmsted, MN, de 1976 à 1995. Chaque cas a été apparié selon l’âge (+/-1 an) et le sexe par rapport à un échantillon contrôle de la population. Pour vérifier l’occurrence de la constipation avant le début de la maladie (ou à l’année de référence), nous avons examiné les registres médicaux complets des cas et des témoins dans le système de couplage.

RESULTATS:

La constipation précédant la maladie de Parkinson, ou l’année de référence, était plus fréquente dans les cas que dans les témoins (rapport de cotes 2,48; intervalle de confiance [IC] à 95 % 1,49 à 4,11; p = 0,0005). Ce résultat reste significatif même après avoir ajusté par la consommation de tabac et de café, et après l’exclusion de la constipation éventuelle induite par les médicaments. De plus, ces résultats demeurent significatifs dans les analyses limitées à la constipation documentée 20 ans ou plus avant l’apparition des symptômes moteurs de la maladie de Parkinson. Bien que cette association ait été plus forte chez les femmes que chez les hommes, et plus chez les patients atteints de Parkinson avec tremblement au repos que les patients sans tremblement au repos, ces différences n’étaient pas significatives.

CONCLUSIONS:

Nos résultats suggèrent que la constipation survenant 20 ans ou plus avant l’apparition des symptômes moteurs est associée à un risque accru de maladie de Parkinson.

Information sur l’auteur: Department of Neurology, Mayo Clinic, Rochester, MN 55905, USA

Laisser un commentaire